Archives Février

HOME

Page accueil archives de la liste decroissance-cl

FEVRIER 2005

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Petit Quizz !

Pour calculer son empreinte écologique en ligne... Forcément subjectif et réducteur mais pas inintéressant pour de la formation populaire...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Mise en place des GLA! (Groupes Locaux d'Action)

L'idée:
Réunir chaque mois, jusqu'à obtenir gain de cause, des riverains, passants, usagers des transports en commun pour des actions locales contre les
panneaux publicitaires, afin de dénoncer leur présence agressive, polluante et imposée sans relâche dans les espaces publics, par des actions légales.
Comme pour les journées nationales de déversement de prospectus, l'action est locale et décentralisée : à chacun de constituer son groupe, d'adapter
le manifeste aux sensibilités locales. Vous êtes vivement encouragés à échanger avec les autres groupes sur le déroulement des actions, les échos
rencontrés localement...
Les revendications:
Elles sont simples et raisonnables: que l'affichage publicitaire soit soumis au même règlement que l'affichage associatif, c'est-à-dire au plus 50 cm x
70 cm par affiche, dans des dispositifs ni lumineux ni animés. Cette uniformisation de la loi permettrait un affichage harmonieux pour tous, avec
des contraintes de densité d'implantation (fini les rafales insupportables de panneaux géants, souvent identiques !), à taille humaine. Les économies
d'énergie et de ressources seraient également conséquentes à l'échelle de la ville (papier, encres, plastiques.. et surtout électricité).
On peut alors imaginer différents types de panneaux: pour les associations, pour les commerces (dont ceux du quartier), pour l'actualité culturelle et
politique, etc. Bref, harmonisés et informatifs, tout en étant discrets, les panneaux nous laisseraient le choix...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Echanges savants...

... mais très intéressants qui replacent la décroissance dans une dimension de filiation historique et une position de radicalité
politique à la fois "issue" et "au delà" de la gauche et de l'altermondialisme.
A lire absolument (mais pas obligatoirement ;-))).
http://bap.propagande.org/modules.php?name=Forums&file=viewtopic&t=1080

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

4 x 4 parano
LE MONDE | 09.02.05

On n'imaginait pas, en mettant notre plume en travers des gros 4 × 4, qu'une armée de conducteurs allait se dresser. C'est pourtant chose faite, à la suite de notre chronique du 3 février simplement titrée "4 × 4", dans laquelle nous avons eu l'impudence de qualifier ces engins de polluants.
Le déluge de courrier adressé qui au médiateur, qui aux honorables responsables du Monde Publicité, vaut son pesant d'oxyde de carbone. D'abord, les lettres de chauffeurs fous de rage se ressemblent étrangement, la plupart utilisant les mêmes expressions pour dénoncer notre incompétence en la matière. On dirait un courrier type copié à l'envi pour jouer à plein l'effet de masse. Il est vrai que les amateurs de 4 × 4 en ville aiment faire gros. Se garer sur un trottoir, bloquer le passage des piétons et des personnes à mobilité réduite - une posture familière chez nombre d'entre eux -, voilà qui pose son homme, même si on trouve aussi au volant de ces engins pas mal de femmes.
Passons sur les injures, accusations de racisme, de haine ordinaire, de "sournoiserie non vérifiée" et d'intolérance lancées par d'irascibles propriétaires de 4 × 4 qui nous reprochent d'épargner "les monstres de vitesse BMW, Porsche, Audi, etc.". D'après ces chauffeurs outrés, nous ménageons lesdits "monstres de vitesse" pour continuer de recevoir la manne publicitaire de leurs constructeurs.
Ce qui n'a pas plu, visiblement, c'est d'avoir soutenu que ces véhicules étaient polluants et gourmands en carburant. D'avoir prétendu aussi qu'ils faisaient courir un danger accru aux simples bipèdes et aux automobilistes conduisant des autos d'une taille plus modeste. Info ou intox ? Intox ! crient-ils au chroniqueur.
Amateurisme ! Mauvais journalisme ! Délation ! N'en jetez plus, le lobby des 4 × 4 "m'a tuer".
Pourtant, il suffit de lire la prose libre d'accès de l'Ademe (l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) pour apprendre cette vérité : "Un 4 × 4 consomme moitié plus de carburant qu'un modèle classique en ville. Il émet jusqu'à trois fois plus de CO2 qu'une petite voiture économe." Dans le palmarès de l'Ademe, qui classe les voitures selon leurs émissions de gaz à effet de serre, pas moins de quatorze 4 × 4 figurent parmi les dix-huit véhicules les plus polluants. Et, à 50 km/h en ville, ces engins à quatre roues motrices consomment deux fois plus de carburant (du diesel dans 80 % des cas) que des modèles classiques.
N'insistons pas sur la hauteur de leur calandre, qui, si elle n'est pas toujours équipée d'un pare-buffle rutilant, peut faucher passants et deux-roues de façon plus dangereuse qu'une simple berline.
Ce n'est pas pour rien que le maire travailliste de Londres, Ken Livingstone, fait la chasse aux 4 × 4, les "tracteurs de Chelsea", comme il les appelle, référence à un quartier chic de la capitale britannique où ils pullulent. "Vous n'êtes pas sans savoir que des extrémistes commencent à attaquer physiquement les propriétaires et les véhicules à quatre roues motrices.
(...) Je ne manquerai pas de faire rechercher la responsabilité de votre journal si d'aventure je devais faire les frais de vandales anti-4 × 4", nous écrit aimablement un conducteur de Suresnes. Ils ne seraient pas un peu paranos, dans la confrérie des 4 × 4 ?

Eric Fottorino

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Qui l'a dit ?
"Il va falloir que l'on sorte de cette idée que la croissance égale l'amélioration de situation sociale de ce pays. Ce n'est malheureusement pas vrai. En vingt ans le PIB français s'est amélioré de manière absolument considérable, et on a toujours en gros 4 millions de personnes hors jeux."

A- Serge Latouche
B- un Casseur de pub
C- un partisan de la Décroissance (un peu extrême)
D- un ami de celui qui a dit "Notre maison brûle et nous regardons
ailleurs..."

Réponse.... D

... Jean Louis Borloo, France Inter 01/12/2004

Ah, on se sent moins seuls dans nos groupes décroissants !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Faire du shopping-happening

Comment renouveler les actions «anticorporate», garder les mêmes firmes pour cibles stratégiques mais développer des tactiques plus mouvantes et (ré) créatives ? En sillonnant, chariot vide et à la queue leu leu, un Wal-Mart (supermarché), pour dénoncer le rituel consumériste. En installant, comme les Space Hijackers (les pirates de l'espace), une expo dans les toilettes d'un Burger King. En lançant, comme ÆTMark, une campagne de promo autour d'une marque inventée.

On peut aussi piocher dans la boîte à idées d'un squat mutant, le Labofii («Laboratoire d'imagination insurrectionnelle») où, en marge du Forum social européen de Londres, des artivistes lançaient des actions dans la journée. Comme jeter un sort à une multinationale avec le Centre for Tactical Magic. Ou rejoindre James, et son mouvement The Vacuum Cleaner (l'aspirateur), qui s'attaque symboliquement depuis deux ans «aux temples de la conso». Diesel joue «sur la protestation pour mieux vendre ses produits» ? L'équipe d'artivistes «envahit leurs magasins pour leur demander des conseils...» Quand Virgin rêve de s'implanter à Bagdad, l'équipe de nettoyeurs déboule munie d'aspirateurs dans les allées d'un Megastore de Nottingham. «Le shopping est la nouvelle religion, la consommation la dernière valeur refuge de la société, confie James. On organise donc aussi des prières aux produits.» Il est toujours désarmant de voir des groupes agenouillés devant un rayon de poulets...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Vos commentaires, vos témoignages, vos actions (...nous intéressent !)